• Psychiatrie, neurologie, neurosciences cognitives, (dir) R. Schneckenburger, S. Troubé
    Psychiatrie, neurologie, neurosciences cognitives, (dir) R. Schneckenburger, S. Troubé

    Psychiatrie, neurologie, neurosciences cognitives, (dir) R. Schneckenburger, S. Troubé

    Actualités, Ouvrages- Posté le : 2 juillet 2018
  • Résumé

    Qu’appelle-t-on aujourd’hui « neurospsychiatrie » ou « neurosciences cliniques » ? Que recouvre encore le vocable de « psychiatrie », redessiné par les mutations profondes de ce que l’on nomme la santé mentale, et par la révolution neuroscientifique qui vise à transformer ses méthodologies de recherche aussi bien que ses champs d’application clinique ? L’essor des neurosciences cognitives a rendu particulièrement mouvantes les frontières de la psychiatrie et la neurologie, exigeant de rouvrir la question de leurs points de dialogue, de chevauchement ou d’incompatibilité.

    Les contributions de cet ouvrage adoptent une méthode pluridisciplinaire, au croisement de la philosophie et de l’histoire des sciences, de la neurologie, de la psychiatrie et des sciences sociales. Replaçant l’accent sur la construction historique de la psychiatrie et de la neurologie, elles proposent de contextualiser et de circonscrire les enjeux actuels de leur mutation, en ses diverses implications : épistémologiques – dans les perspectives de recherche qu’elle rend possible, cliniques – dans ses points d’application ou de butée thérapeutiques – et sociétales – dans le changement de regard induit sur la pathologie mentale, entre maladie de l’esprit et maladie du cerveau.

     

    Sommaire

    Préface – L’éternel retour de la neuropsychiatrie ?, par Romain Schnekenburger & Sarah Troubé

     

    Première partie – Rapports de la neurologie et de la psychiatrie : quels problèmes pour quels héritages ?

     

    Dégénérescence et dissolution du système nerveux. Modèle neurologique et catégories psychiatriques à la fin du XIXe siècle, par Claude-Olivier Doron

     

    La distinction entre neurologie et psychiatrie en France entre 1940 et 1968 : le point de vue de quelques neuropsychiatres, par Romain Schneckenburger

     

    Faire entrer le point de vue du patient dans des cases : syndromes de déni et anosognosie dans la neuropsychiatrie américaine d’après-guerre, par Scott Phelps

     

    Créer des « territoires de convergences » : le cas du diencéphale, par Émilie Bovet

     

    Psychiatrie, neurologie et psychanalyse : Freud élève de Theodor Meynert, par Thomas Lepoutre

     

    Seconde partie – Neurologie, psychiatrie, neurosciences : lieux de convergences et specificites disciplinaires

     

    Perspectives neurocognitives sur un objet psychiatrique : le délire psychotique et ses spécificités cliniques, par Sarah Troubé

     

    Du volontaire à l’involontaire ?  Expérimentation clinique et la reconfiguration de la continuité du moteur au mental en neurosciences, par Baptiste Moutaud

     

    La perspective du rétablissement : un tournant paradigmatique en santé mentale, par Bernard Pachoud

     

    Postface – Neurologie et psychiatrie : éloge d’une différence, par Bruno Falissard