• Ciné-club Barberousse – Saison 2019 – Séance du 15 janvier 2019

    Ciné-club Barberousse – Saison 2019 – Séance du 15 janvier 2019

    Colloques
    Du samedi 12 janvier 2019
    au samedi 30 mars 2019
    cinéma Nouvel Odéon, 6 rue de l'Ecole de médecine, Paris 6ème !

    Le « Ciné-club Barberousse. Médecine et soin au cinéma » se poursuit en 2019 le samedi à 10h30 au cinéma Nouvel Odéon, 6 rue de l’Ecole de médecine, Paris 6ème !

    Prochaine séance : samedi 12 janvier : De chaque instant, documentaire réalisé par Nicolas Philibert (2018), en présence du réalisateur.

    Chaque année, elles sont des dizaines de milliers à se lancer dans les études qui leur permettront de devenir infirmières. Admises au sein d’un « Institut de Formation en Soins Infirmiers », elles vont partager leur temps entre cours théoriques, exercices pratiques et stages sur le terrain. Un parcours intense et difficile, au cours duquel elles devront acquérir un grand nombre de connaissances, maîtriser de nombreux gestes techniques et se préparer à endosser de lourdes responsabilités.

    Nicolas Philibert souligne la nature relationnelle du soin sans l’abstraire de ses aspects politiques  : « Les élèves infirmiers sont tenus de faire un parcours de stages dans différents types de structures : en centre de santé, à l’hôpital, en milieu scolaire, en psychiatrie, en maison de retraite, en soins à domicile… Ils n’apprennent donc pas seulement à faire des soins techniques mais d’autres formes d’accompagnement. Ici on est dans un jardin partagé, en plein Paris, où des patients et des soignants en psychiatrie viennent jardiner toutes les semaines. Pour moi, c’est une scène importante, non seulement parce qu’elle présente une autre facette du rôle de l’infirmier, mais parce qu’elle montre bien comment la relation en tant que telle est un élément essentiel du soin. (…) Donner à entendre la parole de ces futurs soignants, qui sont voués à rester dans l’ombre, montrer leur détermination, leur dignité, mais aussi leurs craintes, leurs doutes, leurs fragilités, est en soi une démarche politique. Les efforts, les sacrifices que beaucoup d’entre eux doivent faire pour mener leurs études – tout en travaillant à côté – sont très perceptibles dans le film. Par ailleurs, les entretiens qu’ils ont avec leurs “référents” nous donnent à entendre de nombreux aspects de la relation soignant-soigné, relation par définition asymétrique, dans laquelle la dimension du pouvoir, loin d’être anecdotique, se doit d’être travaillée pour être contenue. »

    Séances suivantes :
    – samedi 2 février :  Oslo 31 août, réalisé par Joachim Trier, 2011, discussion avec le Dr Jean-Victor Blanc, psychiatre

    – samedi 30 mars : Still the water, réalisé par Naomi Kawase, 2014

    Les projections de Barberousse visent à faire sentir et comprendre l’épreuve intime et sociale des personnes malades et de leur entourage, mais aussi la diversité et la richesse des relations de soin.

    Attendre un diagnostic. S’entendre annoncer une maladie grave. Etre hospitalisé(e). Vivre avec une maladie chronique ou un handicap. Aller mieux. Prendre soin d’une personne malade et l’accompagner. Devenir médecin ou soignant. Travailler à l’hôpital. Autant d’expériences dans lesquelles nous plongent certaines œuvres majeures du cinéma, documentaire et de fiction. Des films qui donnent corps et voix aux personnes qui font la médecine, patients comme professionnels de santé, et qui rappellent que nous sommes tous vulnérables et, à titres divers, soignants et soignés. Ces films font percevoir les valeurs et les difficultés du soin, comme l’avait fait Akira Kurosawa dans Barberousse.

    Les projections sont suivies de discussions sur les enjeux éthiques et politiques du soin.  Elles sont animées par François Crémieux, directeur général adjoint de l’Assistance-Publique Hôpitaux de Paris, Jean-Michel Frodon, critique de cinéma et professeur associé à Sciences-Po, et Céline Lefève, maîtresse de conférences en philosophie, responsable du Programme « La Personne en médecine » (Université Paris Diderot) et directrice de la Chaire coopérative »Philosophie à l’hôpital » (Assistance Publique Hôpitaux de Paris/Ecole Normale Supérieure).

    Ce cycle s’adresse à tous, mais intéressera plus particulièrement professionnels de santé, étudiants en médecine et en santé, personnels hospitaliers, patients, aidants. Tarif unique : 6 euros. Sans inscription. Les séances sont suivies d’un pot amical.