• Ciné-Club Barberousse – 23 avril 2022

    Ciné-Club Barberousse – 23 avril 2022

    Actualité
    Le samedi 23 avril 2022
    À 10h30
    Nouvel Odéon : 6, rue de l'École de Médecine, 75006 Paris

    Le ciné-club « Barberousse. Médecine et soin au cinéma »  vous convie à sa prochaine séance le samedi le 23 avril à 10h30, au cinéma le Nouvel Odéon.

     

    Nous regarderons ensemble Don’t Worry, He Won’t Get Far on Foot de Gus van Sant (2018) et nous en discuterons ensuite  avec Marco Araneda, psychologue clinicien, maître de conférences, chercheur au Centre de recherches en Psychanalyse, médecine et société (CRPMS), Université de Paris. Membre du Comité exécutif du Laboratoire d’excellence Labex Who Am I ? : de la molécule à l’individu. Il est aussi membre du Séminaire Interuniversitaire International sur les Cliniques du Handicap (SIICLHA). Ses recherches portent sur les cliniques de l’extrême et les situations-limite de la subjectivité, le traumatisme psychique, les effets psychiques de la maladie, de l’accident somatique et du handicap.

     

    Le film s’inspire de la biographie d’un dessinateur alcoolique, devenu tétraplégique à la suite fait d’un accident. Au fil des relations de soin qui jalonnent son itinéraire, le film déclenche une explosion d’énergie grâce à la vigueur et à la liberté de sa mise en scène.

     

    Lien : https://www.nouvelodeon.com/

    Nouvel Odéon : 6, rue de l’École de Médecine, 75006 Paris

    Tarif : 7 euros

     

     

    Le ciné-club « Barberousse. Médecine et soin au cinéma » se poursuit en 2022 un samedi par mois à 10h30 au cinéma Nouvel Odéon, 6 rue de l’Ecole de médecine, Paris 6ème.

    Il mobilise les ressources du cinéma pour rendre sensibles les enjeux de soin, au sens le plus vaste du terme. Il projette des films qui rappellent que nous sommes tous vulnérables et, à des titres divers, soignants et soignés. Des films qui font percevoir les valeurs et les difficultés du soin, comme l’avait fait Akira Kurosawa dans son chef d’oeuvre Barberousse.

    Les discussions interrogent notamment les enjeux psychiques, éthiques et politiques du soin que le cinéma aide à mieux voir et à mieux formuler. Il ne s’agit en aucun cas d’illustrer un propos, mais de réagir, pendant les projections, chacun(e) dans son for intérieur, puis collectivement grâce à des échanges entre les organisateurs, les spectateurs et les invité(e)s.

    Les films, choisis pour leur capacité à mobiliser par eux-mêmes émotions, réflexions et interrogations, sont ainsi partie prenante d’une recherche qui associe praticiens du soin (médical ou autre), spécialistes et professionnels du cinéma, philosophes et chercheurs en sciences humaines et sociales, spectateurs de toutes origines.

     

    Les discussions sont animées par F. Crémieux, directeur général adjoint, AP-HP, J. –M. Frodon, critique de cinéma et professeur associé à Sciences-Po, et Céline Lefève, maîtresse de conférences en philosophie et co-directrice de l’Institut La Personne en médecine (Université de Paris), en partenariat avec la revue Esprit.